Le Grand Soufflet – L’émotion de l’accordéon

le-grand-soufflet-typoL’accordéon, cet instrument qui donne des ailes. De ces « L » des bretelles qui laissent les bras libres pour pianoter et les jambes folles pour danser. C’est ce qui anime « Ça va valser », un quintet espiègle, fou et émouvant qui donna le tempo de cet après-midi dominical du festival Le Grand Soufflet à Rennes.

Ça va valser

Le festival qui a débuté en fin de semaine dernière à déjà accueillie une foule d’artistes autour de l’instrument et de l’Argentine, invité d’honneur, pays donnant à l’accordéon ses lettres de noblesses tant par le tango (bandonéon), le chamamé (chromatique), ou encore la musique traditionnelle dans son ensemble telle la chacarera (verdulera/diatonique). Autour de ce projet argentin gravite d’autres musiciens emblématiques tels Joaquin Diaz de la République Domnicaine ou Antonio Rivas le plus montpelliérain des colombiens.

Joaquin Diaz

Le Grand Soufflet c’est chaque année une émotion renouvelée, un plaisir à déguster dans tout le département, et en son épicentre au chapiteau circassien du Parc du Thabor de la capitale bretonne.