Camille Hardouin – Ma Retenue

Ma Retenue, extrait de l’album Mille Bouches de Camille Hardouin paru le 28 Avril 2017 sur le Label Mon Slip.

Camille Hardouin à rendu hommage à Barbara Weldens lors du Festiv’Allier à Langogne le 4 Août dernier.

Alain Peters – Rest’la maloya

Héritage à part entière du patrimoine francophone, de cette langue créole réunionnaise qui a laissé naître poésie et chansons, l’oeuvre d’Alain Peters est habitée par la fierté de ce bout de terre perdu au milieu de l’océan Indien. Célébré ici par le gang de Moriarty, Wati Watia Zorey Band, avec leur album Zanz In Lanfer…

là par G!rafe et Bruno Girard avec leur album Panier sur la tête,

l’on retrouvera la Réunion et plus largement l’Océan Indien célébré au cours du prochain festival Rio Loco à Toulouse du 15 au 18 Juin 2017 prochain.

Discographie d’Alain Peters : ICI

Wati Watia Zorey Band – Zanz In Lanfer, paru le 24 Juin 2016 sur le label Air Rytmo.

G!rafe et Brun Girard – Panier sur la tête, paru le 3 Février 2017 sur le label Discobole Records

Et bien chantez maintenant !

Que sont nos chansons devenues ? Drôle de question ! Qu’elles viennent d’Occitanie ou de Normandie, elles sont devenues au fil des siècles notre patrimoine commun… Mais bien souvent en perdant, dans la transmission orale, une partie de leur caractère.

D’où l’idée d’aller chercher d’où elles viennent pour découvrir parfois l’histoire de nos régions par le petit bout de la lorgnette. Et également pour comprendre comment elles ont marqué l’histoire de la musique quand les compositeurs se sont emparés de ce répertoire « oral » pour l’inscrire dans un répertoire écrit mais pas figé.

Qui n’a pas dansé avec ses enfants sur l’air de « Jean petit qui danse » ? Mais les parents savent-ils que cette chanson occitane (Joan Petit que dança) raconte les tourments d’un chirurgien qui, à Villefranche de Rouergue, prit la tête des révoltes paysannes sous Louis XIV et fut châtié de manière plus douloureuse que ne le laisse croire aujourd’hui la chanson enfantine !

Les Tri Yan ont certes propulsé au Hit parade  Le loup, le renard et la belette, mais ils ont oublié de préciser que la chanson a, de Bourgogne (où la belette était un lièvre !), traversé la France avant de s’arrimer aux côtes bretonnes. Et ne plus être qu’un air à danser, ayant perdu en chemin son souffle parodique.

Si les peurs et les pleurs d’Une jeune fillette ont conquis le talent de Jehan Chardavoine à la fin du XVIe siècle, la complainte a acquis avec le compositeur ses lettres de noblesse en même temps qu’elle s’est fixée dans la mémoire collective.

Ecouter « nos » chansons dans leurs habits les plus anciens connus (ne disons pas « d’origine », car bien souvent les structures poétiques et les timbres – c’est-à-dire les mélodies – affirment sans que l’on puisse le prouver qu’elles viennent de plus loin) est une expérience passionnante.

De Malbrough s’en va-t-en guerre à La Pernette se lève, de Jean Petit qui danse à La Blanche biche, deux CD du Poème Harmonique dirigé par Vincent Dumestre permettent de plonger avec délices dans ces répertoires que tout le monde chante ou a chanté mais que l’on connait si mal… C’est ici interprété avec une belle attention au souffle populaire qui les a vues naître mais mâtinée d’une noblesse de ton qui enchante.

François Camper

Aux Marches du Palais, avec Claire Lefillâtre, Serge Goubioud et Marco Horvat (chant). 1 CD « Les chants de la terre » Alpha 500.

Plaisirs d’amour, avec Claire Lefillâtre, Brice Dusuit et Isabelle Druet (chant). 1 CD « Les chants de la terre » Alpha 513.

Et pour le plaisir de l’écoute, cette vibrante et glaçante complainte d’un amant découvrant a perte de sa bien-aimée, Quand je menais mes chevaux boire, Par le Poème Harmonique dans un premier temps, et par Malicorne dans la seconde capsule. Malicorne, où le témoignage d’une époque pas si lointaine ou le folk passait aussi à la radio!